• Petite histoire


      Selon les auteurs, le terme Boutis peut avoir plusieurs origines:

    Pour certains, il vient du vieux français "Bouter" qui signifie "pousser" alors que d'autres l'apparentent plutôt à "Boufigo" qui en provençal désigne une boursouflure, une bosse... En fait, l'art du boutis (parce qu'il s'agit bien d'un art...) consiste à "pousser" de la mèche de coton dans un espace délimité au petit point pour provoquer "une boufigue" à la surface du tissu.
    Le boutis a cela de magique qu'il permet de sculpter le tissu. A partir d'une simple toile, blanche de préférence et toujours unie, on voit naître un entrelac de dessins, fleurir les lys et autres fleurs... Historiquement, le boutis était un ouvrage réalisé en vue de grandes occasions: la jeune fiancée réalisait son jupon de mariage ou un couvre lit qu'elle amènerait en dot dans son nouveau foyer... La future maman ou la marraine réalisait "le pétasson", carré en boutis avec lequel la jeune mère protégeait sa robe pendant l'allaitement. Les brodeuses utilisaient des symboles pour exprimer leurs voeux de prospérité, de fidélité ou de paix. Les boutis étaient donc ornés de  cigales,  feuilles de chêne ou d'olivier, étoiles, fleurs ou épis de blé.

                                                            


                                                              Quelques réalisations....



                                                                             


  • Commentaires

    1
    CVV26
    Jeudi 2 Novembre 2006 à 17:25
    tout simplement, tr?joli!
    2
    Renee Boy
    Mardi 2 Janvier 2007 à 10:25
    Je ne peus ouvrir les photos... dommage!
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :